Festival Buja sans Tabou : briser les non-dits pour susciter un débat…

Le festival du théâtre nous revient avec plusieurs pièces qui seront jouées par des troupes burundaises et congolaises. Cette 2ème édition sera aussi agrémentée de pièces d’Afrique de l’Ouest.

« Déchirement », lors de la première édition du Festival Buja sans Tabou.

 

« Déchirement », lors de la première édition du Festival Buja sans Tabou.

La femme, la religion, l’indépendance des pays africains… divers thèmes seront au rendez-vous dans cette 2ème édition. « Et si Jésus n’était pas Dieu », une des pièces-choc de ce festival, nous sera jouée par une troupe fraîchement venue de Kisangani, lors de ces 4 jours (du 10 au 14 mars) dédiés au théâtre.

La créativité burundaise n’est pas en reste. «Trois créations de troupes burundaises seront mises à l’honneur dans le festival », assure Freddy Sabimbona, initiateur du festival et directeur artistique de la troupe Lampyre.

Kebab de Gianina Carbunariu, une création de la troupe Lampyre, mettra sous les projecteurs le thème de l’exil et les mythes de l’Eldorado. « Kivu», une pièce née d’une coopération burundo-burkinabaise sera rejouée par la troupe Les Enfoirés de Sanolandante. La troupe Umushwarara montrera aussi son savoir-faire.

Visitez le lien